Un mois après son arrivée en Angleterre : un témoignage

Voici un extrait d’un compte rendu d’un de nos participants qui est parti en Angleterre (Cornouailles) un an dans un lycée public juste après sa Seconde. Après entretiens et vu son dossier, nous lui avons proposé un cursus en IB1. C’est la première année de « l’international baccalaureate ». Ce cursus se fait dans certains lycée anglais (4000 établissements proposent ce cursus dans le monde) en parallèlle du cursus normal avec ses A-levels. Le point intéressant est une pédagogie tournée vers l’autonomie, la créativité, la réalisation de projets et l’approfondissement des disciplines. En général, ce sont les élèves les plus à l’aise qui postulent sur l’IB. Vous trouverez plus d’informations sur ce cursus sur le site de l’IBO.

La principale raison pour laquelle j’ai décidé d’effectuer ce séjour d’un an à l’étranger est d’apprendre à parler anglais.

L’été dernier, j’ai fait un stage à l’Enac (Ecole Nationale d’Aviation Civile) dans lequel la maitrise de l’anglais courant est nécessaire. Je suis convaincu que cette expérience m’aidera pour mon avenir proche, passer mon bac et pour plus tard également. Je suis aussi parti dans le but découvrir un nouveau pays et sa culture, une nouvelle famille avec leur mode de vie. Je suis donc parti de Toulouse pour Londres Gatwick avec Easyjet et j’ai ensuite pris un second vol en direction de Newquay avec Flybee.

À mon arrivée, ma famille d’accueil est venue me chercher en voiture, puis nous avons roulé jusqu’à leur maison. Le premier week-end ils m’ont fait visiter la région avec leur camping car. Le lundi c’était la rentrée, la première demi-journée tous les nouveaux élèves avaient rendez-vous dans l’amphithéâtre pour écouter une présentation et le règlement intérieur du collège (qui est plus ou moins le même que celui des lycées français). Ensuite nous somme partis avec nos professeurs principaux respectifs qui nous ont fait visiter les différents bâtiments du campus. Le lendemain, c’était un jour d’intégration des élèves de l’IB. Nous avons pris des minis-bus pour aller dans la campagne et nous avons été divisé en équipes de cinq ou six et nous nous sommes affronté dans des jeux organisés par les professeurs. Grâce à cette journée je me suis intégré facilement même en venant de l’étranger.Ce que j’aime dans le système éducatif de l’IB est le fait que nous puissions choisir les matières que nous voulons étudier et à quel niveau.

Nous avons des classes plus restreintes qu’en France ce qui permet aux professeurs de nous faire travailler plus à l’oral. Professeurs qui sont d’ailleurs à l’écoute des élèves, nous pouvons leur envoyer un mail si nous n’avons pas compris un certain point de la leçon ou si nous avons n’importe quel problème.

Être parti un an à l’étranger est une bonne chose dans ma vie. Au bout d’un mois, j’ai déjà fait des progrès dans la langue, gagné en autonomie et en maturité.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *