Le lycée en Angleterre

Dans le système éducatif anglais, les classes équivalentes au lycée sont :

  • Year 10 (14 ans), c’est le début du Key Stage 4
  • Year 11 (15 ans), correspond à la classe de Seconde en France. Les élèves passent les examens finaux du GCSE
  • Year 12 (Lower Sixth), à partir de 16 ans, c’est le début de la Sixth Form (notre classe de Première)
  • Year 13 (Upper Sixth), à partir de 17 ans correspondant à notre Terminale,  c’est la dernière année de la Sixth Form qui débouche sur l’International Baccalaureate ou les A-levels

La scolarité peut se dérouler dans des « public schools » (qui en Angleterre sont privées) et quelques « grammar schools » (anciennes écoles publiques souvent d’excellent niveau). La grande majorité se déroule dans des « secondary school » et parfois dans des « college » élargis qui englobe sixth form et tout le début de l’université. À noter que certaines écoles ne sont pas mixtes et que dans la grande majorité l’uniforme est de rigueur.

CDI dans un lycée en Angleterre

En général, les élèves étudient trois à quatre matières en Year 12. La plupart d’entre eux étudient trois matières en Year 13. Chaque matière correspond à un peu plus de quatre heures de cours par semaine. Ainsi, un lycéen aura environ 14 heures de cours par semaine. On compte de plus environ 4 heures de travail personnel par matière et par semaine.

Les A-levels : l’équivalent du BAC en Angleterre

À l’issue de la year 12, les jeunes anglais passent une première partie des A-levels. C’est ce que l’on appelle les « A’s ».
Le A-level correspond à 3 matières choisies par l’étudiant pour lesquelles il est noté par une lettre allant de A à E. On peut toutefois obtenir un A* (A star), c’est la note maximale.

Les universités vont recruter en fonction des résultats au A-level mais aussi ceux du GCSE (équivalent du Brevet des Collèges). Par exemple, pour être admis à Oxford en « économie et management », il faut avoir entre A*A*A et AAA sur ses trois matières. Ce qui correspond à un 15/20 minimum dans chaque matière. C’est ce qu’il faudrait qu’un élève français ait à son BAC s’il souhaite intégrer cette filière. Un BAC avec option internationale serait un plus parmi d’autres critères. Ces notes correspondent aussi à un minimum de 38 à l’IB core avec des 6 ou 7 sur les matières cibles qui sont notées sur 7.

L’UCAS : Admission à l’Universisté

Toute les affectations en Université sont gérées par un organisme appelé UCAS (« Universities and Colleges Admissions Service »). Cet organisme serait l’équivalent d' »admission post BAC » en France. Les notes en lettres sont parfois converties en points. Ainsi un A* correspond à 140 points et un E à 40. Certains universités peuvent ainsi recruter des étudiants avec un nombre de points minimal fixé. D’autres y adjoignent des examens complémentaires comme c’est le cas pour les études de médecine où les candidats doivent passer un examen national.

Affectation à l’université

Toutes les études se font à l’université hormis quelques écoles financées par des groupements d’entreprises dans des secteurs économiques précis comme la comptabilité. Il n’y a pas de classes préparatoires ou d’écoles d’ingénieurs indépendantes des universités comme en France, tout y est intégré.
Les frais d’inscription à l’université s’élèvent maintenant à 9000 livres (10 000€) par an maximum. La plupart du temps les étudiants sont obligés de faire un prêt conventionné pour financer leurs études. On estime à, environ, £50 000 (60 000€) le montant moyen du prêt souscrit par un étudiant pour trois années d’études.

À l’issue du A-level, et suivant leurs résultats, les étudiants sont affectés dans l’université de leur choix. Certains peuvent alors choisir de retarder leur entrée à l’université en prenant une « gap-year » durant laquelle ils voyagent et travaillent. Ceux qui n’ont pas eu satisfaction car leurs résultats au A-level n’ont pas été à la hauteur des critères de sélection peuvent choisir de garder leurs notes et de ne repasser que les matières pour lesquelles ils ont eu des résultats inférieurs aux exigences. Ils peuvent également accepter une affectation qui n’est pas en voeu 1.

Le Clearing

Les étudiants sans affectation et avec des résultats corrects se mettront à la recherche des places vacantes dans toutes les universités. C’est ce que l’on appelle le « clearing ». Tout ce processus se déroule à partir de mi-Août juste après la publication des résultats du A-level jusqu’en septembre.

Commentaire (4)

  • Ble Djihène| 13 août 2013

    Comment fait on pour aller dans un 6th college? Qui nous prend en charge quand nous somme majeur sans réelle première expérience dans la vrai vie? étant élève de première je vais entamer ma terminal mais je voudrais partir avant que l’année commence ou au cours de l’année et insérer une école de prépa en Angleterre

    • hillcrest| 20 août 2013

      Bonjour,

      Vous êtes accueilli dans une famille proche du lycée dans lequel vous allez suivre votre scolarité. D’après ce que j’ai compris, vous allez commencer une Terminale à la rentrée. C’est ainsi beaucoup trop tard pour penser partir un an dès septembre prochain. En général il convient de se manifester à partir du mois de Novembre.

      À noter que nous sélectionnons les candidats en fonction du dossier scolaire (surtout les appréciations des enseignants et pas les notes), du profil global du candidat et d’entretiens.

      Pour information, il n’y a pas de système analogue à nos classes préparatoires en Angleterre.
      Cordialement.

  • thiry| 17 décembre 2016

    Proposez vous à des élèves français de partir en Angleterre une partie de la seconde?

    Cdt,

    • admin| 25 janvier 2017

      Oui, cela est envisageable. Il convient préalablement de s’assurer avec le lycée Français que la scolarité se poursuivra chez eux selon les mêmes modalités que s’il n’y avait pas de départ. c’est en général le cas. Ensuite, cela va surtout dépendre de la maturité du candidat.

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *